mercredi 8 juillet 2015

Pour échapper à la crise, suivez leurs traces...

Le 1er juillet, le groupe Leaders League - en collaboration avec le ministère de l'Economie et des Finances - a récompensé les entreprises françaises faisant preuve d'une croissance remarquable. Au total, 136 entreprises de 14 secteurs d'activité différents ont été sélectionnées dans le cadre du Prix des entreprises de croissance 2015. Le Figaro détaille ici le profil de ces champions de «l'hypercroissance» . 

Voici résumé ce qui les caractérise :

  1. L'effet start-up : pour plus de la moitié, elles ont été créées après 2000.
  2. L'appui et l'engagement financier : elles ont su convaincre des investisseurs (41% bénéficient du soutien d'un fond de capital-investissement). Mais leurs créateurs croyaient aussi en leur réussite et ont donc pris des risques, à l'évidence calculés  (46% de ces entreprises sont patrimoniales).
  3. 43% ont investi dans la R&D (y compris pour des entreprises où le choix de la R&D n'était pas nécessairement une évidence - Oscaro.com par exemple).
  4. La moitié ont des collaborateurs à l'international et 62% y réalisent une partie de leur CA.
  5. Plus de 80% ont mis en place une politique volontariste de RSE.
  6. Elles ont fait le choix d'un management qui ne se réduit pas à fixer des objectifs : management participatif, happy management... Elles ne peinent pas à recruter car elles donnent envie de s'engager dans l'aventure. 
Ces entreprises prouvent - même si leurs créneaux respectifs les portent - que l'intelligence stratégique alliée  au management dopent la croissance (Taux moyen à faire rêver de 194% !). 
Mais aussi qu'on peut avoir son siège social en France (c'est une condition pour concourir), y payer ses impôts et réussir. 
Sainte-Beuve nous aurait dit d'accrocher notre char à une étoile. 
Le conseil en intelligence stratégique et en management y ajoute plus modestement qu'avec ce qu'il faut de méthode, une démarche éthique sincère et un management enthousiasmant, beaucoup de chemin est déjà fait. 

La pérennité de ces entreprises passe aussi par leur capacité à se protéger !


Le profil de ces entreprises correspond très exactement à ce qui ouvre l'appétit d'opérateurs qui ne seront pas nécessairement amicaux.

C'est donc maintenant qu'il faut rappeler à ces chefs d'entreprises et à tous ceux qui par leur réussite commencent à faire crête dans le paysage concurrentiel, de ne pas négliger leur sécurité, au sens le plus général (du plan de continuité d'activité à la protection de l'information en passant par l'inventaire des compétences-clé et la manière de les préserver). Et tout cela ne se met pas en place spontanément. Il faut le vouloir et y consacrer ce qu'il faut de temps et de moyens - et pas plus - pour être secure.  Pour commencer, ils peuvent se référer à ces 22 fiches de sécurité économique librement consultables ici.