mardi 16 juin 2015

Du management à la décision

L’anglais a construit management à partir de la racine manus, en latin "la main"... qui guide, qui conduit, qui manie. Mais si l’on continue d’explorer les racines latines, on s’aperçoit que par métonymie, manus signifiait aussi force et vaillance, se prolongeant dans l’adjectif manus, mana, manum désignant « ce qui est bon ».


Un peu comme si on avait déjà perçu que l'éthique devait accompagner ces qualités. L'histoire du terme management donne déjà beaucoup à réfléchir :

Manager, c’est conduire un projet, avoir "à sa main" une équipe, œuvrer avec vaillance, savoir faire preuve de force d’âme dans l’adversité (qu’un manager ne manque jamais de rencontrer) et bien sûr être bon, même si l’adjectif a perdu, hélas, toute sa belle substance dans son usage contemporain.

Alors pourquoi associer le management à l’intelligence stratégique ?


Comme le souligne l’article qui y est dédié, l’intelligence stratégique n’est possible que si elle implique directement et activement le management, ceux qui dirigent, qui décident et qui organisent. Ce sont eux qui ont besoin de la bonne information, des éléments d’appréciation valides, de tout ce qui va fonder leur décision. Le tout fourni au bon moment, c’est à dire le plus tôt possible (notion d'anticipation).

Ce sont donc les modalités qui permettent la remontée des informations puis leur partage entre ceux qui ont besoin d’en connaître qui permettent de produire in fine l’analyse stratégique.

Tout cela, relations et interactions entre les collaborateurs, formalisées et informelles, circulation de l’information donc, organisation de l’ensemble, culture d’entreprise même... tout cela relève du management. C’est LE management qui conditionne la manière dont se structure – ou pas – l’intelligence économique. Bien intégrée à l’organisation, exploitée au temps T en vue de la décision, l’intelligence devient stratégique.

D'ailleurs, intelligere en latin : c’est certes connaître mais c’est aussi nouer des liens : entre les hommes comme entre les connaissances. C'est à dire comprendre et se comprendre. La boucle est bouclée. Intelligence stratégique et management DOIVENT faire route ensemble... Ce sera cette route que le blog tentera de suivre, parfois droite, parfois sinueuse... Puisse-t-elle atteindre son but !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire